La Canée

Deuxième ville de Crète après Hêraklion de part son nombre d'habitants (100 000 habitants). C'est en 1971 qu'elle perdit son titre de capitale de l'île au profit de la ville d'Hêraklion et peut être tant mieux, car elle a ainsi pu conserver un charme malgré son tourisme plus développé.
Bâtie sur l'ancienne ville de Kydonia (3000 Av J.-C.), elle fut un important site pour toutes les civilisations: romains (69 Av J.-C.), chrétiens (1-823), arabes (823-961), byzantins (961-1204), vénitiens (1204-1645) et turcs (1645-1821) se sont succédés au fil du temps pour lui donner aujourd'hui un aspect des plus plaisant.

Ruelles de la vieille ville. L'entrée du port. En cours de rénovation.

La ville se concentre essentiellement autour de son port et sur la colline de Kastéli. Cette dernière fut de tout temps une place forte naturelle. Acropole chez les Grecs, fortifications des Byzantins puis remparts et bastions par les Vénitiens.

On peut d'ailleurs remarquer que la muraille située autour de la colline de Kasteli (voir la photo ci-dessous) comporte de nombreuses parties extraites de temple grecs: colonnes, abaques, ... D'autres remparts seront construits à partir de 1538 par les Vénitiens en vue de protéger la ville hors du Kasteli des invasions turcs. De grands arsenaux (aux nombres de 17) seront aussi construits à l'intérieur du port afin de protéger les navires. Tous ces travaux n'empêcheront pas les Turcs d'envahir la ville après deux mois de siège. La ville se rend le 22 août 1645.

De larges fossés au pied des remparts. Détail des remparts. Fortifications.

Les Turcs transforment alors les églises catholiques en mosquées et en construisent aussi notamment la mosquée Küçük Hasan plus connue sous le nom de Mosquée des Janissaires. Le phare (construit en 1270) fut reconstruit par les Egyptiens (1830-1840) pendant leur brève occupation !

La mosquée Küçük Hasan. Six des sept arsenaux vénitiens. Le phare.

La ville d'aujourd'hui, essaye de mettre en valeur son patrimoine qui a été malmenée lors de la reconstruction de la ville après les bombardements allemands de 1941. Depuis 1965, la vieille ville est classée monument historique. Deci delà, au hasard des ruelles, découvrez ces maisons aux couleurs chatoyantes dans le quartier 'Topanas', ces fleurs multicolores (Jacaranda, hibiscus, caoutchouc, géranium, ...) et bien sur n'oubliez pas votre appareil photos !

Diverses maisons et architectures dans le quatier 'Topanas'.

Allez, encore un petit plaisir, pour tous ceux qui ne sont pas allés sur la colline de Kastéli et qui sont restés assis au café au port, je vous livre une vue générale de la ville.

Enfin, pour finir, n'oubliez pas de visiter le Monastère d'Haghia Triada qui fut fondé au XIIe siècle et qui se trouve au nord est de La Canée dans la péninsule d'Akrotiri.


requete invalide supp ip