Monastères de Crète

Le Monastère Sacré d'Arkadi:

C'est un haut lieu de la chrétienté orthodoxe et un symbole sacré de la liberté crétoise. Son histoire est connue dans le monde entier à cause d'une terrible tragédie qui s'y déroula en 1866.

Vue générale du monastère d'Arkadi.

Il semble que le monastère a été construit à la fin du XVIe siècle (1587) sur les bases d'une ancienne église consacrée à Saint Constantin et à Sainte Hélène.
De l'extérieur, le monastère de forme rectangulaire ressemble à une place forte. Sa superficie est de 5 200 km². Au centre se dresse l'église à deux nefs. La porte de l'entrée principale (voir la photographie ci dessus), date de 1870 en remplacement d'une première structure datant de 1693 et détruite par les Turcs en 1866.

L'église. Détail du clocher. La porte (1687)
de la cour du réfectoire.

Pendant les 250 années d'occupation turcs, la Crète connues d'importantes insurrections. La plus importante est celle d'Arkadi en 1866 qui initiera d'autres soulèvements pour conduire la Crète à l'autonomie en 1898 puis à son rattachement à la Grèce en 1913.
Tout commença le 1er mai 1866 quand 1500 révolutionnaires se rassemblèrent dans le monastère alors que la Crète était sous domination turcs. Les Turcs demandent alors à l'évêque de Réthymnon de chasser les révolutionnaires du monastère. Suite à son refus, les Turcs -15000 hommes et 30 canons- attaquent le monastère le 08 novembre au matin. A l'intérieur, se trouve 964 personnes dont 639 femmes et enfants. La bataille fait rage pour s'interrompre durant la nuit et reprend le matin du 9 novembre à l'aube. Alors que les Turcs arrivent à pénétrer dans l'enceinte du monastère, les assiégés voyant leur situation désespérée, se regroupent dans la poudrière.
Préférant être tués que de se rendre, les assiégés par l'intermédiaire de Constantin Yaboudakis mettent le feu à la poudrière. Une gigantesque explosion a alors lieu, tuant ou blessant 1500 Turcs.

En conclusion, je citerai le texte suivant tiré du livre de Theocharis Provatakis:
"Ceux qui se battirent à Arkadi ne se battaient pas contre des forces égales ou légèrement supérieures. Ils ne se faisaient aucune illusion quant à l'issue des combats. Ils ne furent pas contraints de s'enfermer dans le couvent et de lutter, mais s'y rendirent de leur plein gré pour s'y battre et y mourir." ... "Ainsi, à une époque où les puissants de la terre ne pensaient qu'à leurs intérêts au lieu de nous libérer, le Monastère d'Arkadi déposa sa requête pour la liberté crétoise sur un autel ardent où brûlaient des cierges humains." ... "Le jour où la Crète serait enfin délivrée du cauchemar de l'esclavage commençait à poindre à l'horizon."

 

Le Monastère d'Haghia Triada:

Situé non loin de la ville de la Canée, ce monastère de la Sainte Trinité fut fondé en 1608 par deux moines et frères orthodoxes. En 1648, l'église n'était toujours pas finie. C'est en 1748 que la coupole fut réellement finie. Les bâtiments et annexes entourent l'église centrale comme une forteresse. Mais à l'intérieur, l'endroit est un havre de paix.

L'église. Le clocher (1636). Vue de l'extérieur.

 

Le Monastère de Toplou:

Situé presque à l'extrême ouest de l'île et tout prés de la palmeraie de Vaï, le monastère date du XVIe siècle. Consacré à la Vierge, c'est le monatère le plus riche de Crète par le nombre d'hectare de terre qu'il possède.

Le monastère dans la végétation. Le moulin typique de Crète.

Voici ci-dessous diverses vues du monastère.

L'entrée. La cour intérieure. La chapelle.


requete invalide supp ip