Grenade

Située au pied de la Sierra Nevada, dont certains de ses sommets atteignent plus de 3000 mètres, la ville est mondialement connue pour ses palais du XIVe siècle: l'Alhambra et le Generalife. Ces derniers sont construits sur une colline de plus de 700 mètres d'altitude. En face on trouve le quartier de l'Albaicin, constitué d'un dédale de ruelles, de maisons aux façades blanches et admirablement décorées de plantes, assiettes et de faïences.

 

L'Alhambra et le Generalife

Remarque à l'attention des lecteurs: Les informations suivantes, bien qu'exactes, ne sont pas exhaustives. En effet, l'Alhambra tel que nous la visitons aujourd'hui, est le résultat de trois siècles d'histoire. Dans les paragraphes suivants, je donne les tendances au fil du temps. Pour des informations détaillées, le lecteur pourra se référer à un magnifique livre ("L'Alhambra vu de près", 200 pages, 420 photographies, 52 plans) indiqués dans le glossaire. Vous trouverez aussi sur le site officiel de l'Alhambra toutes les informations (en français, en anglais et en espagnol) utiles à votre visite.

L'Alhambra (traduction du mot 'rouge' en arabe), vient de la couleur de la colline où est batie la citadelle. Cette dernière, comporte une muraille de plus de 2 km de longueur qui entoure tout un ensemble de batiments sur 700 mètres de longueur et 200 mètres de largeur. A l'intérieur, se trouve principalement aujourd'hui, l'Alcazaba, le palais de Carlos V, les palais Nasrides et les jardins du Partal. Toujours sur la colline mais à l'extérieur de l'Alhambra se trouve le Generalife (non abordé ici).

Alcazaba

A l'origine, ce dressait au IXe siècle, une Alcazaba (de l'arabe al-qasaba, 'citadelle'). C'est à partir de 1238, que la vielle citadelle est complétée par des petits palais, résidences, écoles, bains et mosquées. Aujourd'hui, l'Alcazaba reste une forteresse isolée. Elle comporte une place des armes, la tour et Porte des armes, deux enceintes fortifiées, un chemin de rondes, bastions et mâchicoulis. Bref, tout ce qui fait une vraie forteresse.

Les Palais Nasrides

On peut regrouper l'ensemble de ces palais puis les séparer en trois grandes zones: Mexuar, Comares et Leones. La partie Mexuar comprend le patio du Mexuar, la chambre dorée, un oratoire et la salle du Mexuar.

Détail La façade de Comares depuis le 'Patio del Mexuar' Le patio du Mexuar

La partie Comares comprend la cour des Myrtes, la salle des ambassadeurs et la tour de Comares. L'intérieur de la salle des Ambassadeurs est un chef d'oeuvre: son plafond comprend 8017 pièces de bois et ses murs couverts d'inscriptions en caractères coufiques maghrébins et cursifs andalous.

Le patio de los Arrayanes
(Cour des Myrtes)
Détail de l'arabesque à l'entrée de la salle des ambassadeurs. L'entrée de la Salle des Ambassadeurs

La partie Leones comprend la cour des Lions, la salle des Rois, la salle des Abencérages, la salle des deux soeurs et le mirador de Lindaraja. Les salles sont grandioses: coupole d'entrelacs à 5416 pièces, colonnes, alicatado, arabesques, azulejos, arcs polychromés, que de rafinement déployés au service de la demeure privée du Sultan.

Détail de l'art musulman.

Le Partal

Il comprend la Tour des Dames et de magnifiques jardins.

La Tour des Dames et les jardins alentours.


requete invalide supp ip