Les Azulejos et les Alicatados.

Un peu d'histoire:
Azulejos vient du mot arabe: al-zulaich (petite pierre brillante). Au XIIe siècle, des artisans chinois parvenus en Arabie par la route de la soie apprennent aux Arabes la technique de la céramique émaillée. Cette technique va se diffuser rapidement et au XIIIe siècle elle se retrouve dans les palais nasride à Grenade.

Au départ, toutes les décorations sont en fait crées par des alicatados, c'est à dire des carreaux monochromes découpés selon des formes géométriques et assemblés pour obtenir le motif désiré (c'est le principe de la marqueterie). Comme au fil du temps, les motifs sont de plus en plus complexes, cette technique devient alors très coûteuses.
Elle est alors remplacée par les azulejos qui est un carreau de céramique (12 à 14,5 cm de coté) composé de plusieurs motifs de différentes couleurs. Il se créé alors deux techniques de fabrication afin que les couleurs ne se mélangent pas à la cuisson.

- Technique du cloisonné: on entaille légèrement les contours du dessin sur l'argile encore fraîche et on remplit les rainures d'un matériau gras. Lors de la cuisson, il apparaît alors une ligne noire qui sépare chaque couleur.

- Technique de l'estampé: on borde les surfaces à vernir de filets en relief, d'arêtes ou de sillons et l'on presse dans l'argile molle un modèle portant le négatif du motif. Il n'y a donc plus le ligne noire entre les motifs de couleurs différentes, les couleurs apparaissent plus fluides.

Définition des oxydes de couleurs

- Bleu: cobalt,
- Vert: cuivre et fer,
- Jaune: plomb, antimoine,
- blanc: zinc,
- noir: manganèse.

Votre navigateur n'est pas compatible Java(tm).

 

Ancien Azulejos.
(Technique de l'estampé)
Exemples d'azulejos. 

A partir du dernier quart du XVII siècle, et pendant presque cinquante ans, le Portugal a importé des Pays-Bas des assemblages monumentaux d'azulejos conçus par des peintres qualifiés comme Willem Van Der Kloetet Jan Van Dort. La supériorité technique des azulejos hollandais, comme leur peinture bleue, en imitant la porcelaine de Chine, ont beaucoup plu au public Portugais.

Vue détaillée d'un mur d'Azulejos à Lisbonne. Vue détaillée d'un mur d'Azulejos à Lisbonne.

Détail d'azulejos
d'un panneau à Porto.
Détail d'azulejos
d'une fontaine à Sintra.

Azulejos de l'église de Notre Dame du Mont à Monté (Madère).

Aujourd'hui, les azulezos se retrouvent partout: palais, villa ou simple maison, gare, église, cours intérieures, murs extérieurs, métro, etc ...

Villas, maisons, partout des azulejos !

Oeuvre de Paulo Ferreira. Azulejos dans une station de métro.

Musée des Azulejos: situé dans le couvent de Madre de Deus, ce musée abrite de nombreux styles d'azulejos. Comme celui ci-dessous ! 500 ans d'art de l'azulejos y sont exposés de façon chronologique. Pour plus d'informations, vous pouvez allez jeter un coup d'oeil à la présentation (en français) de l'institut Camoes de l'art de l'azulejo. Cette même présentation est aussi présente dans la zone de téléchargement pour une consultation en local sur son ordinateur.

Azulejos (1558). Aie ! docteur . . . (1720) Petit mouton !

Pour les passionnés, je vous propose de découvrir un résumé de l'exposition qui a eu lieu à la mairie de Paris du 01/06/2002 au 31/08/2002 sur la page suivante.

Dans un passage piétonnier à Lisbonne (2004).


requete invalide supp ip