Agrigente

C'est en 581 av J.-C. que les habitants de Gela fondèrent la ville d'Akragas. Ce sont les romains qui lui donnèrent sont nom définitif en
210 av J.-C.: Agrigentum. La cité fut gouvernée par les tyrans (souverains investis de pouvoirs absolus) Phalaris et Théron.

Phalaris (570-554 av J.-C.) apporta beaucoup à la cité: il étendit son influence politique, inventa des machines de guerres et fortifia la ville en l'entourant d'un mur de près de 13 km. Bien que sous son règne, Agrigente devient riche et puissante, il fut lapidé par ses habitants en 554 av J.-C. C'est à cette époque que le mathématicien Pythagore naquit.

Théron (488-473 av J.-C.) accrût la puissance de la cité en battant les Carthaginois à Himère en 480 av J.-C. La plupart des prisonniers furent alors utilisés comme ouvriers pour la construction des temples, la construction des canaux et pour l'assèchement des marais.

Agrigente connue alors une extraordinaire prospérité qui allait prendre fin en 404 av J.-C. quand le général Carthaginois Hannibal dévasta la ville. En 340 av J.-C. elle se releva pour à nouveau un siècle plus tard être assiégée par le consul romain Levinius (210 av J.-C.). La cité comme toute la Sicile devint alors le grenier de Rome.

La plupart des temples d'Agrigente ont été restaurés où nous sont arrivés intactes. On y trouve d'est en ouest: le Temple d'Héra, le Temple de la Concorde, le Temple d'Héraclès, le Temple de Zeus et le Temple de Castor et Pollux. Le site d'Agrigente fait parti du patrimoine mondiale de l'Unesco.

Le Temple d'Héra et de Junon: (470 av J.-C.) Le temple était utilisé pour célébrer le mariage des époux et servait aussi aux femmes mariées trompées par leur mari où elles pouvaient trouver refuge.

Le temple, situé à l'est de la vallée, surplombe la mer à 120 mètres de hauteur. Comme tous les temples, il est constitué de trois pièces principales (le pronaos, le naos et l'opisthodome). Il est constitué de 34 colonnes comme le temple de la Concorde. A ce jour, 16 d'entre elles ont conservé leurs chapiteaux.

Le Temple d'Héra sous l'olivier

Le Temple de la Concorde: (430 av J.-C.) C'est le temple grec de style dorique le mieux conservé au monde. Constitué de 34 colonnes, 6 pour la façade et 13 sur les cotés, il mesure 42,32 mètres sur 19,75 mètres pour une hauteur de 13,48 mètres. La distance entre les colonnes du centre est de 1,50 mètres et de 1,70 mètres pour celles des angles. Leur hauteur est de 6,75 mètres. Plus épaisse à la base qu'au sommet, chaque colonne atteint son diamètre maximum au tiers de sa hauteur. C'est le phénomène d'entasis, procédé qui se traduit par un renflement d'environ 22 millimètres.

Au fait pourquoi le nom de Concorde ? Parce que l'historien Fazello (1490-1570) trouva l'inscription latine "concordia" aux environs du temple avec toutefois aucun rapport avec celui ci.

Le Temple de la Concorde. Colonnes, Chapiteau, Triglyphe et Fronton.

Le temple doit son exceptionnel conservation au fait qu'il fut en 579 transformé en basilique chrétienne. Il ne retrouva son aspect d'origine qu'en 1748.

Le Temple d'Héraclès ou d'Hercule: (520 av J.-C.) Ses proportions (74 mètres par 28 mètres) égalent celles du Parthénon d'Athènes en Grèce. Sur le site, seul le temple de Zeus le dépasse en taille. C'est en 1924 que l'anglais Alexander Hardcastle entreprit le redressement de huit colonnes (sur 38) du temple. Chaque colonne à une hauteur de 10 mètres pour 2,21 mètres de largeur et est constituée de 4 tambours de tuf.

Le Temple d'Hercule

Le Temple de Zeus ou de Jupiter: (480 av J.-C.) Construit suite à la victoire d'Himère, par les prisonniers cathaginois, l'édifice s'étend sur 6.000 m². Malheureusement, il ne reste rien de ce temple: la plupart des pierres ayant été réutilisées pour la construction du port. Seuls des Télamons ou Atlantes sont arrivés jusqu'à nous. Ces statues géantes, 8 mètres de haut pour 80 tonnes, devaient supporter le poids de l'entablement. Tout dans ce temple était gigantesque: les cannelures des colonnes pouvaient contenir un homme car leur largeur variait de 50 à 63 cm.

Vue des ruines

Le Temple de Castor et Pollux: (V siècle av J.-C.) Castor et Pollux (appelés les Dioscures par les romains), étaient les fils jumeaux de Zeus et de Léda, reine de Sparte. Castor était mortel tandis que Pollux était immortel.

Les archéologues Villareale et Cavalleri ont relevés en 1836, 4 des 34 colonnes qui composaient le temple.

Le Temple de Castor et Pollux


requete invalide supp ip